Jan est ingénieur de projet. Il roule depuis un moment déjà avec un véhicule électrique et parcourt quelque 400 km par semaine. Nous avons voulu en savoir plus sur son expérience de conduite avec une voiture électrique. Pourquoi roule-t-il en voiture électrique et quel impact cela a-t-il pour lui ?

Qu’est-ce qui vous a incité à choisir une voiture électrique ?

Jan : J’ai opté pour une voiture électrique parce que je souhaite soutenir la transition vers une conduite aux énergies renouvelables. Il faut cesser l’histoire de la poule et l’oeuf : pas de voitures électriques par manque de bornes de recharge, pas de bornes de recharge par manque de voitures électriques…. J’ai déjà eu une voiture hybride. J’étais donc familiarisé avec le confort de conduite d’un véhicule électrique.

Pouvez-vous nous expliquer comment se déroule votre déplacement type ? Et comment vous vous organisez pour recharger votre véhicule ?

Jan : J’habite à environ 15 km de mon lieu de travail. Pour des déplacements travail-domicile fréquents, je recharge ma voiture chez moi. C’est la solution la plus avantageuse, surtout depuis l’installation de mes panneaux solaires. Un à deux jours par semaine je loge ailleurs. Mais je ne peux pas stationner devant la porte pour recharger la voiture. Ce qui n'est pas nécessaire pour un petit trajet aller-retour d’environ 45 km. Au besoin, je recharge la voiture sur mon lieu de travail, et de là je peux rouler jusqu’à la maison.

Rechargez-vous aussi la voiture lorsque vous êtes sur la route ou allez faire des courses ?

Jan : Recharger la voiture pendant les courses est en effet très pratique, surtout lorsque la batterie est presque plate. Cela aide toujours de pouvoir se « brancher » tout en faisant les magasins. Mais personnellement je ne le fais pas souvent, car je n’en ai pas tant besoin. Je peux facilement recharger le véhicule à la maison ou au travail. C’est aussi plus cher que chez moi, comme j’ai des panneaux solaires.

Quelles sont les difficultés que vous pouvez rencontrer ?

Jan : Vous devez constamment planifier vos déplacements. Et ce n’est pas bon pour la batterie d’être toujours rechargée à 100 %. Seulement parfois vous avez tout de même besoin de la capacité maximum le lendemain. Vous devez alors anticiper la veille au soir. Cela dit, je ne suis pas un champion de l’organisation mais je me débrouille très bien.

Et comment faire pour des distances plus longues ?

Jan : En hiver, l’autonomie de ma voiture électrique est inférieure à 200 km. Pour certains déplacements, ce n’est pas suffisant, à moins d’avoir accès à une borne de recharge une fois arrivé à destination. Mais je constate quand même des améliorations : il y a de plus en plus de bornes de recharge et la capacité des batteries des véhicules électriques augmente aussi.

Quels conseils pouvez-vous donner à quelqu’un qui souhaite rouler en véhicule électrique ?

Jan : Le conseil le plus important selon moi est de disposer d'un endroit où recharger le véhicule chez
soi. C’est pratique et avantageux. Ma voiture a une batterie d’une capacité de 35 kWh, et une prise
de courant normale suffit pour gérer 90% de mes déplacements. Pour les nouveaux types de voitures électriques aux capacités de batterie plus grandes, un boîtier mural est nécessaire pour pouvoir recharger la batterie entièrement pendant la nuit. Le choix de la
capacité de la batterie et les possibilités de recharge chez soi dépendent aussi fortement de l’utilisation que vous avez de votre véhicule. Il faut bien se faire conseiller pour éviter des frais inutiles !

Jan Robberecht

Profession
Ingénieur de projet
Kilométrage annuel
20 000 km
À propos de moi
Un équilibre sain entre moi et mon entourage