En janvier 2023, le tarif capacitaire sera introduit en Région flamande. Il déterminera vos tarifs de réseau sur la base de vos pics de consommation sur le réseau électrique. Nous vous guidons volontiers à travers ce qui change et vous expliquons dans le détail ce que cette nouveauté signifie pour votre facture d’énergie.

  • Qu’est-ce que le tarif capacitaire ?

    Rassurez-vous, le tarif capacitaire n’est pas un tarif additionnel, mais une autre manière de calculer vos coûts de distribution. Il s’agit de coûts dont vous vous acquittez déjà pour l’utilisation et l’entretien du réseau électrique. Par l’intermédiaire de cette nouvelle méthode de calcul, les gestionnaires de réseau souhaitent nous encourager à étaler notre consommation dans le temps et ainsi éviter de surcharger le réseau.

    Pourquoi devrons-nous bientôt payer le tarif capacitaire ?

    Avec ce nouveau tarif, le VREG (régulateur flamand du marché de l’électricité et du gaz naturel) entend veiller à ce que nous soyons prêts pour l’avenir (proche). Si l’ensemble des consommateurs rechargent leur voiture, font tourner leur machine à laver et chauffent leur foyer à l’aide d’une pompe à chaleur en même temps, le réseau électrique pourrait rapidement être saturé. Les gestionnaires de réseau de distribution devraient alors effectuer d’importants investissements pour élargir la capacité du réseau, faisant indubitablement augmenter les coûts de distribution des utilisateurs.

    Afin d’éviter pareille situation, le VREG introduit le tarif capacitaire et encourage ainsi tout un chacun à utiliser le réseau de manière plus efficace. Les consommateurs étalant leur consommation énergétique dans le temps surchargeront donc moins le réseau et se verront récompensés.

    Bon à savoir : si vous souhaitez calculer ce que le tarif capacitaire représente pour vous, n’hésitez pas à procéder à une simulation sur le site web du VREG (uniquement en néerlandais).

    Comment le tarif capacitaire est-il calculé ?

    Le tarif capacitaire est calculé sur la base des données de votre compteur numérique. Ce dernier mesure votre consommation en blocs d’une durée d’un quart d’heure et retient la consommation moyenne pendant ces quarts d’heure. Le quart d’heure présentant la consommation moyenne la plus élevée constitue votre « pic mensuel ». Ces pics mensuels formeront la base du calcul de votre tarif capacitaire.

    Les compteurs analogiques ne peuvent pas mesurer de pics de consommation. Pour celles et ceux disposant encore d’un compteur classique au 1/1/2023, le tarif capacitaire sera calculé sur la base d’un pic mensuel moyen de 2,5 kW. Le 1/7/2029 au plus tard, l’ensemble des ménages et des petites entreprises en Flandre devront être équipés d’un compteur numérique.

    Le montant de mes factures sera-t-il plus élevé ?

    Pour un ménage moyen, le tarif capacitaire déterminera environ 20 % de la facture. Les 80 % restant, et donc une partie significative du montant de votre facture, dépendront toujours de votre consommation. Vous pouvez garder le contrôle sur vos coûts en consommant le moins d’énergie possible, en étalant votre consommation dans le temps et en évitant les pics de consommation. Vous trouverez ci-dessous quelques astuces pour vous aider.

    Conseils pratiques pour le tarif capacitaire

    1. Étalez votre consommation au mieux. Évitez surtout d’allumer les appareils énergivores au même moment (le chargeur de votre voiture électrique, la pompe à chaleur ou encore le chauffe-eau électrique).
    2. Passez au numérique ! Votre compteur numérique suit votre consommation de près pour vous. Vous saurez ainsi parfaitement quand votre consommation est à son maximum et pourrez agir en conséquence.
    3. Vérifiez si votre machine à laver, lave-vaisselle, séchoir, four, etc. disposent d’une fonction de départ différé et activez chacun des appareils l’un après l’autre.
    4. Envisagez la possibilité d’une utilisation combinée entre les panneaux solaires et une batterie domestique. Cette dernière pourrait, entre autres, aplanir vos pics de consommation en vous faisant utiliser plutôt de l’énergie solaire stockée.
    5. Optez pour une « recharge lente » de votre voiture électrique. Ainsi, votre recharge sera étalée sur davantage d’heures qu’habituellement.
    6. Si vous ne disposez pas de batterie domestique, essayez de consommer un maximum d’électricité au moment où vos panneaux solaires en produisent.

    Bon à savoir : consommer de l’énergie de manière intelligente vous aide également à économiser de l’argent.

    Vous pouvez influencer vous-même deux aspects de votre facture d’énergie :

    1. les coûts de réseau de votre gestionnaire de réseau, par l’intermédiaire d’une bonne planification de votre consommation ;
    2. les coûts de l’électricité de votre fournisseur d’énergie, en baissant votre consommation.

    Économiser de l’énergie revient souvent à accumuler de petits gestes pour faire une grande différence.

    Vous pouvez ainsi économiser chaque année jusqu’à 500 € sur votre facture d’énergie.

    Découvrez nos meilleures astuces pour économiser de l’énergie dans le livre « Une maison débordant d’énergie », en vente dans les magasins Colruyt, OKay et Bio-Planet ainsi que chez Collect&Go.

    Vous pouvez également faire le plein de conseils personnalisés lors de l’atelier « Économisez de l’énergie ».

    Inscrivez-vous ici !